Gilets Jaunes : Les actions continuent en Haute-Vienne

6 décembre 2018 A la une


L’annonce du moratoire sur les taxes et sur les énergies n’a pas convaincu les Gilets Jaunes de la Haute-Vienne. Samedi 8 décembre 2018, ils vont organiser des opérations escargots, avec plusieurs points de départs et plusieurs points de ralentissement dans le département. L’objectif est de faire une sorte de toile d’araignée autour de Limoges et de bloquer les différents axes routiers.

Toutes les dernières annonces du gouvernement ne passent pas auprès des Gilets Jaunes. Samedi 8 décembre 2018, va donc se dérouler « l’acte IV » des Gilets Jaunes. Les réseaux sociaux annoncent de vastes opérations escargots, avec des points de départs répartis en haute-vienne, pour une arrivée au parc des Expos de Limoges.

L’objectif est de faire une sorte de toile d’araignée autour de Limoges et de bloquer les différents axes routiers. Les organisateurs veulent également solliciter les différents maires des communes pour venir à la rencontre des Gilets Jaunes.

Samedi matin :

Un appel a été lancé à tous les Gilets Jaunes pour faire une action en faveur du Secours Populaire. Le groupe veut montrer au gouvernement qu’il est solidaire avec les personnes en situation de précarité. Le but est également de redorer le blason des Gilets Jaunes. Le cortège qui partira (à 10h30) du parking du parc des Expos de Limoges ira déposer des denrées, jouets, etc … au bénéfice du Secours Populaire.

Vendredi 7 décembre 2018 :

Les artisans en colère vont se joindre au mouvement. Un appel à été lancé sur les réseaux sociaux pour organiser, vendredi (à partir de 16h), une opération escargot au départ du rond point de la Valoine pour rejoindre la place d’Aine. La principale revendication porte sur « le gasoil » mais aussi sur les charges sociales et patronales.


Commentaires

  1. bernard   Le   07/12/2018 at 22:08

    bonjour
    je passe la moitié de l’année en Haute Vienne et l’autre moitié à Paris. Quelle différence! Vive les Haut-viennois!
    j’ai une question: parmi vos revendications, avez-vous envisagé d’exiger le retour à la Région Limousin. Bordeaux est un centre colonial qui vide Limoges et tous les services publics et l’activité économiques sont gravement affectés. Les métropoles pillent les zones rurales et les petites villes. Les élus régionaux et départementaux ont gravement failli en acceptant, moyennent dieu sait quels compensations, cette trahison.
    vive le Limousin Libre!


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile