Fin de saison pour le CSP

27 mai 2019 A la une Limoges CSP Partenaires Sport


Après sa défaite en Principauté, le Limoges CSP a clôturé sa saison rocambolesque en s’inclinant lourdement dimanche soir face à Monaco ( 62/90 ) au Palais des Sports de Beaublanc lors du Game 2 du 1/4 de finale des playoffs de JeepElite.

Comme lors du Game 1, Monaco démarre fort et Limoges manque d’adresse sur ses shoots extérieurs. Kikanovic travaille dur  à l’intérieur, et seul Jordan Taylor a du répondant côté locaux. Le jeu mis en place par la Roca Team surpasse totalement les joueurs de François Peronnet. Ca va vite, trop vite, notamment sur les drives ravageurs de Jones et Robinson. Le CSP a beaucoup de mal en attaque, Miles ne trouve pas le cercle et l’écart se creuse rapidement dans le premier 1/4 temps. Limoges s’accroche et tente de trouver Boutsiele dans la peinture. Les coéquipiers de William Howard perdent des ballons, beaucoup trop, et Dee Bost fait mal au CSP sur un panier au buzzer au terme du premier 1/4 temps. Malgré tout, Limoges résiste, restant à une dizaine de points de Monaco. Howard score dans le corner à trois points, imité par son capitaine Jonathan Rousselle. Sasa Obradovic prend rapidement un temps mort pour stopper la dynamique limougeaude. Les coéquipiers de Paul Lacombe repasse à l’intérieur avec Kikanovic. Limoges fait une bonne fin de première mi-temps, et pointe ( seulement) à 9 longueurs de la Roca Team ( 41/50 ).

Au retour des vestiaires, le manque d’adresse du CSP est toujours flagrant, mais il fait preuve de quelques fulgurances. Miles et Hardy trouvent enfin le cercle et Limoges revient tout proche de Monaco ! Mais la supériorité des visiteurs est impressionnante : dès que Limoges revient, Monaco accélère et reprend la distance. Limoges n’y arrive pas, surtout en attaque. Côté Roca Team, les lignes arrières font le show dans Beaublanc ( Bost, Robinson, Ouattara, Jones ), enchaînant les shoots derrière la ligne. Limoges lâche, dominé, humilié par une équipe de Monaco trop forte dans tous les secteurs de jeu. Plus rien ne rentre, et l’issue s’annonce inéluctable. Le CSP quitte les playoffs après une série dans laquelle il n’aura pas existé une seule minute sur l’ensemble des deux rencontres. Une saison presque lunaire qui se clôture, sur un score sévère mais logique ( 62/90 ) à domicile. Place maintenant à la saison prochaine avec une nouvelle équipe dirigeante, un nouveau directeur sportif, probablement un nouveau coach et une équipe largement remaniée.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile