Des salariés de Renault Trucks revendaient des outils volés

11 avril 2018 A la une


Après une enquête, les policiers ont interpellés 4 salariés de l’entreprise Renault Trucks de Limoges qui avaient dérobés, entre janvier 2017 et mars 2018, de nombreux outils et matériaux.

Le préjudice a été estimé à 15 000€ par l’entreprise. Les perquisitions ont permis de découvrir de nombreux objets volés. 

Au début du mois de Mars, les policiers ont été informés que des vols de matériaux et d’outillage étaient commis, depuis plusieurs semaines, dans les ateliers de l’usine Renault Trucks Volvo de Limoges situé au Palais sur Vienne.

Une enquête a été rapidement ouverte pour identifier les voleurs. Les recoupements effectués ont permis de cibler 4 salariés de l’entreprise. Leur mode opératoire consistait à dérober des outils, mais aussi à récupérer des métaux de valeur (laiton, cuivre, aluminium, intox). Les salariés revendaient ensuite à des ferrailleurs les pièces métalliques dérobées.

« Des vols commis pendant plus d’une année »

Les vols auraient été commis, sur une période, allant de janvier 2017 à mars 2018.

Le 4 avril 2018, en accord avec le parquet de Limoges, les policiers procédaient à l’interpellation de quatre individus, âgés entre 21 et 48 ans, dont les véhicules, casiers professionnels et domiciles étaient perquisitionnés. Il a été découvert, aux domiciles de deux des mis en cause, des sacs et des caisses contenant plusieurs centaines de kilos de boulons en laiton et autres matériaux métalliques, des boites à outils de marque Facom, des maillets, des burins, des marteaux, des clefs dynamométriques, des boites de disques acier … Des jantes en alliage de Porsche ont également été retrouvées.

« Un préjudice estimé à 15 000€ »

L’un des individus interpellé était rapidement mis hors de cause, les trois autres voyaient leur garde à vue se poursuivre. Le préjudice pour l’entreprise Renault Trucks est estimé à 15 000€. A l’issue de leurs auditions, les 3 autres protagonistes étaient laissés libre.


, , , , , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile