Des policiers caillassés à Beaubreuil

16 avril 2018 A la une


Vendredi 13 avril 2018, des policiers ont été caillassés dans le secteur de Beaubreuil. Deux patrouilles ont été victimes de jets de pierres, allée Fabre d’Eglantine et avenue de Breaubreuil. Trois individus ont été interpellés, les arrestations ont été mouvementées.

L’un des policiers s’est fait mordre au doigt et s’est cassé la main.

Vendredi 13 avril 2018, aux alentours de 15h, une patrouille de Police qui circulait, allée Fabre d’Eglantine a été prise à partie par une dizaine d’individus. Rapidement les choses se sont envenimés et une première voiture a reçue un pavé. Une patrouille en renfort a été appelé en urgence. Le groupe, très mobile, s’est retrouvé avenue de Beaubreuil, la seconde voiture de police a été de nouveau ciblée par des jets de pierres.

« Interpellations de 3 lanceurs de pavés »

La brigade anti criminalité (BAC) a réussi à identifier plusieurs protagonistes comme lanceur de pavés (deux majeurs et un mineur). Les deux premiers ont été interpellés assez facilement, l’un deux a quand même blessé un policier au niveau du mollet. Le jeune mineur a réussi à prendre la fuite. Une course-poursuite pédestre s’est alors engagée. Après avoir enjambé une balustrade, le jeune mineur s’est réfugié dans un pavillon après avoir bousculé une personne âgée de 90 ans qui jardinait.

« Il mort le policier au doigt »

Quelques minutes plus tard, les policiers l’ont interpellé. Un policier s’est fait mordre le doigt et s’est cassé la main, le second a été blessé à la cheville. Les trois mis en cause ont été placés en garde à vue. Dimanche les deux auteurs de rébellions ont été présentés au parquet de Limoges. Le troisième a fait l’objet d’une convocation en justice.


, ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile