Course poursuite dans les rues de Limoges

13 juin 2019 A la une


Mercredi 12 juin à 23h30, un conducteur a pris d’énormes risques pour échapper à un contrôle routier. Le conducteur alcoolisé roulait sans permis et sans assurance. La course poursuite s’est finalement terminé par un accident. Les interpellations des deux occupants du véhicule ont été mouvementées. Le passager était en situation irrégulière.

Le mercredi 12 juin 2019, aux alentours tours de 23h30, une patrouille de police apercevait, Cours Vergnaud à Limoges, un automobiliste commettre une infraction au Code la Route. Lorsque les policiers ont voulu le contrôler, le conducteur a fait mine de ne pas les voir, malgré les moyens sonores et lumineux. Il a poursuivi sa route, avenue du Général Leclerc avant de tourner brusquement rue Frédéric Mistral à contresens de la circulation, tout en accélérant. Pour ne pas être reconnu les deux occupants ont alors remonté la capuche de leur sweat. Une course poursuite s’est alors engagée dans les rues du secteur Petit-Treuil et rue Aristide Briand. Le véhicule en fuite ne respectait plus aucune signalisation routière sur une chaussée humide.

« Mise en place d’un barrage »

Un barrage a été mis en place au giratoire à l’angle de la rue Aristide Briand et de la rue du Ponchet avec le renfort de la Police Municipale. Alors que le véhicule était pratiquement à l’arrêt le passager ouvrait la portière pour tenter de fuir à pied. La portière venait percuter le véhicule de la police en le dégradant. Le passager ne parvenant pas à descendre, le véhicule est reparti de plus belle jusqu’a ce que son conducteur en perde le contrôle, rue du Docteur Raymond, ou il percutait un fourgon en stationnement avant de s’immobiliser, dans un mur de clôture. Les deux occupants ont alors tenté de s’enfuir en courant. Le passager se rebellait violemment lors de son interpellation. Le second voulait en découdre, il s’est mis en garde, comme un boxeur. Il a du être maitrisé grâce à un bâton de défense télescopique.

« Pas de permis de conduite et pas d’assurance »

Les deux individus ont été placés en garde à vue. Le conducteur a refusé de se soumettre aux vérifications de l’imprégnation alcoolique. Trois policiers déposaient plainte contre lui pour rébellion, le commissariat a déposé plainte pour les dégradations du véhicule administratif. La consultation de différents fichiers attestait de l’identité de conducteur, un algérien de 29 ans, non détenteur du permis de conduire avec un véhicule non assuré. Le second mis en cause, un syrien âgé de 18 ans, en situation irrégulière, a eu sa garde à vue prolongée en vue de lui notifier une Obligation de quitter le territoire français.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile