Coup de matraque et gaz lacrymogène pour la fin de la manifestation des Gilets Jaunes

25 mars 2019 A la une


Samedi 23 mars 2019, la fin de la manifestation des Gilets Jaunes de Limoges a été agitée avec des coups de matraques et du gaz lacrymogène pour disperser une manifestation (non déclarée en préfecture). Le début de la manifestation s’est bien déroulée, mais en fin d’après-midi deux manifestants ont été blessés. Une plainte devrait être déposée dans les prochains jours contre la police.

Une soixantaine de personnes avaient répondues à l’appel du groupe « Gilets Jaunes Unis 87 ». Le rassemblement avait eu lieu en début d’après-midi aux Casseaux. Le cortège s’est ensuite dirigé vers la gare des Bénédictins pour investir le hall. L’objectif était de protester contre la fermeture des petites gares. La distribution de tracts s’est déroulée dans le calme. Les Gilets Jaunes n’ont pas perturbés la circulation des trains. En fin d’après-midi ils ont été délogés par les forces de l’ordre. Ils avaient quittés la gare sans encombre, c’est au moment ou ils se sont approchés des quais par l’extérieur que la situation a dégénéré. Les policiers ont fait usage de gaz lacrymogène et de matraques pour les expulser.

Deux personnes ont été blessés selon les manifestants. Une plainte devrait être déposée dans les prochains jours pour usage abusif de la force.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile