Coronavirus : Des mesures exceptionnelles sur le territoire français

28 février 2020 A la une


Le diagnostic de cas d’infection respiratoire aigüe à nouveau coronavirus (2019-nCoV) sur le territoire français a conduit les pouvoirs publics à prendre des mesures exceptionnelles en vue de contenir sa transmission. Les personnes ayants été en contact avec une personne infectée peuvent être empêchées de travailler.

Dans ce contexte, les personnes ayant été en contact avec une personne infectée par le coronavirus 2019 n-CoV, ou ayant séjourné dans une zone concernée par le foyer épidémique font l’objet de consignes de précaution qui peuvent les amener à être empêchées de travailler.

Qu’est ce que le Coronavirus ?

Les Coronavirus sont une grande famille de virus, qui provoquent des maladies allant d’un simple rhume (certains virus saisonniers sont des Coronavirus) à des pathologies plus sévères comme le MERS ou le SRAS. Le virus identifié en janvier 2020 en Chine est un nouveau Coronavirus. La maladie provoquée par ce Coronavirus a été nommée COVID-19 par l’Organisation mondiale de la Santé – OMS.

Quels sont les symptômes du Coronavirus COVID-19?

Les symptômes principaux sont la fièvre ou la sensation de fièvre et des signes de difficultés respiratoires de type toux ou essoufflement dans les 14 jours suivant le retour d’une zone où circule le virus : Chine continentale, Hongkong, Macao, Singapour, Corée du Sud, d’Iran, ou des régions de Lombardie et de Vénétie en Italie.

Communiqué de presse de la CPAM de la Haute-Vienne :

En application de l’article L.16-10-1 du code de la sécurité sociale, le décret n°2020-73 du 31 janvier détermine les conditions dérogatoires qui permettent le versement des indemnités journalières à ces personnes. Pour limiter tout risque de transmission de la maladie et limiter ainsi la propagation de l’épidémie, le médecin de l’ARS peut également prescrire un arrêt de travail au parent d’un enfant ayant été en contact avec un cas confirmé, et qui est contraint de rester à domicile pour garantir l’isolement de son enfant. Les arrêts concernés sont exclusivement prescrits par des médecins habilités des Agences Régionales de Santé (ARS). Les personnes susceptibles d’être arrêtées doivent, en l’état actuel des dispositions réglementaires, contacter l’Agence Régionale de Santé qui prendra en charge leur demande.

En aucun cas les médecins libéraux en ville ne sont autorisés à prescrire des arrêts de travail dans le cadre de ce dispositif dérogatoire.

Nous rappelons qu’il est explicitement demandé aux personnes potentiellement malades de s’abstenir de se rendre dans le cabinet d’un médecin libéral ou aux urgences, pour éviter toute propagation du virus. C’est pour cela que le dispositif via les ARS et l’appel au centre 15 a été mis en place.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile