Confinement : Un drone pour surveiller les bords de Vienne

8 avril 2020 A la une


La Police de Limoges utilise (chaque week-end), un drone afin de surveiller que les mesures de confinement sont bien respectées. Les bords de Vienne sont particulièrement surveillés. L’engin appartient aux Pompiers de l’urgence internationale qui le met à la disposition de la police suite à la signature d’une convention.

Avec le retour « des beaux jours » la tentation est grande de vouloir sortir prendre l’air. En cette période de confinement c’est strictement interdit ! La police nationale et municipale ainsi que les gendarmes multiplient les contrôles des attestations dérogatoire de sortie. Attention car le temps de la pédagogie est bel et bien terminé. Désormais ce sont des amendes de 135€ qui sont établies.

Sur les bords de Vienne, chaque week-end, la police (pour être plus efficace), se sert d’un drone. Cela permet de localiser beaucoup plus rapidement les éventuels promeneurs.

Le 27 mars 2020, le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé la prolongation des mesures de confinement jusqu’au 15 avril 2020.

Des dérogations sur attestation sont possibles dans le cadre de :

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle, lorsqu’ils sont indispensables à l’exercice d’activités ne pouvant être organisées sous forme de télétravail ou déplacements professionnels ne pouvant être différés.
  • Déplacements pour effectuer des achats de fournitures nécessaires à l’activité professionnelle et des achats de première nécessité dans des établissements dont les activités demeurent autorisées (liste sur gouvernement.fr).
  • Consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ; consultations et soins des patients atteints d’une affection de longue durée.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou la garde d’enfants.
  • Déplacements brefs, dans la limite d’une heure quotidienne et dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile, liés soit à l’activité physique individuelle des personnes, à l’exclusion de toute pratique sportive collective et de toute proximité avec d’autres personnes, soit à la promenade avec les seules personnes regroupées dans un même domicile, soit aux besoins des animaux de compagnie.
  • Convocation judiciaire ou administrative.
  • Participation à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.

(Crédit photo : Police Nationale de Haute-Vienne)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile