Compteurs Linky : ATTAC 87 contre-attaque !

13 juillet 2019 A la une


ATTAC 87 s’impatiente de ne pas avoir de réponse du préfet de Haute-Vienne, concernant le non-respect du RSD87 par Enedis sur les compteurs communicants Linky. Un premier courrier, envoyé début mars, était resté sans réponse de la préfecture. Enedis affirme ne pas avoir à respecter le norme électrique NFC14-100 lors du remplacement des compteurs. 

Le combat engagé par ATTAC 87 et Enedis est loin d’être terminé. Les mots sont forts : « Enedis affirme ne pas avoir à respecter la norme électrique NFC14-100 lors du remplacement des compteurs. Toutefois cette affirmation ne se base sur aucun argumentaire sérieux. Est ce qu’on ferait confiance sur paroles à un criminel qui affirmerait ne pas avoir besoin de respecter les lois, nous nous posons la question !!! ».

« Un courrier sans réponse »

Dans un courrier du 12 juillet 2019, adressée préfet de Haute-Vienne, l’association ATTAC 87, rappelle qu’elle a écrit par mail, le 7 mars dernier, pour l’alerter sur le non-respect du Règlement Sanitaire Départemental (RSD), concernant l’installation des compteurs Linky. A ce jour, le courrier est resté sans réponse. L’association s’interroge. « Soit les services, aux même titre que l’ensemble de la fonction publique, subissent une charge de travail supérieure aux moyens humains présents. Soit cette alerte ne provoque aucune émotion et la vie des citoyens de Haute-Vienne n’est pas une priorité. Ou pire encore, la préfecture de Haute-Vienne, fait passer les intérêts d’ENEDIS avant la vie de la population du département ».

« Une relance pour avoir une réaction »

ATTAC 87 n’ose imaginer que ces deux dernières possibilités soient à l’origine de la non réponse à cette alerte. L’association constate que sur certains sujets, les services de la préfecture sont plus réactifs. Elle en profite pour réitérer cette alerte sur le non respect du RSD par Enedis, et ce malgré les propos contraires que ses représentants tiennent auprès des municipalités. « L’entreprise en question étant juge et partie sur le déploiement de ces compteurs, comment continuer à lui faire confiance aveuglement? ».

ATTAC 87 espère maintenant une réponse rapide à ses deux courriers.


Commentaires


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile