Blocage de la Fac : les examens délocalisés sur d’autres sites

14 mai 2018 A la une


Suite à la reconduite illimité du blocage de la Faculté des Lettres et des Sciences Humaines par des étudiantes et des étudiants opposés à la loi Orientation et Réussite des Etudiants, les examens de la composante doivent être délocalisés sur d’autres sites de l’université. 

Les examens débuteront le mercredi 16 mai 2018.

Dans le communiqué de presse, l’Université explique que les étudiantes et étudiants concernés recevront un message dans la journée de mardi avec toutes les consignes nécessaires.

La fac est bloqué depuis le mardi 3 avril 2018.

« Une situation jugée critique »

La situation de l’Université est jugée, par les étudiants, catastrophique, un lourd déficit budgétaire, ce qui engendre une dégradation de l’offre de formation, des conditions de travail et d’études des usagers. A noter également le combat entre le plan étudiant, qui impose la sélection  à l’entrée de l’université et le futur arrêté License qui va faire disparaître la compensation et les rattrapages.

« Parcoursup : de nombreuses interrogations »

Les causes de la grogne : PARCOURSUP (la nouvelle plateforme nationale d’admission en première année des formations de l’enseignement supérieur. Destiné à succéder à l’impopulaire APB (Admission post bac). Parcoursup sacrifierait pourtant la majorité des étudiants au profit d’une élite. Pour le ministère de l’éducation nationale, cette plateforme permet d’abord aux lycéens, apprentis ou étudiants en réorientation qui souhaitent entrer dans l’enseignement supérieur à la rentrée 2018, de se réinscrire, de déposer leurs voeux de poursuite d’études et de répondre aux propositions d’admission des établissements dispensant des formations de l’enseignement supérieur. A l’inverse, pour ses détracteurs, Parcoursup serait l’outil idéal pour mettre une sélection.


, , , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile