Avec le froid c’est le retour des intoxications au monoxyde de carbone

26 décembre 2018 A la une


Chaque année, au cours de la période hivernale, plusieurs milliers de personnes sont victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone. Le gaz est asphyxiant et indétectable car il est invisible, inodore et non irritant. En cas d’intoxication il faut appeler les urgences en composant le 18 ou le 112. Afin d’éviter des drames des détecteurs existent.

C’est surtout en cette période hivernale (de grand froid) que les personnes sont victimes d’une intoxication au monoxyde de carbone. Dans la plupart des cas il s’agit de chauffage défectueux qui sont rajoutés pour faire « l’appoint ». 

Pour limiter les risques des solutions existes : 
  • avant chaque Hiver, il faut faire vérifier et entretenir les installations de chauffage et de production d’eau chaude ainsi que les conduits de fumée par un professionnel qualifié.
  • aérer tous les jours, (au moins 10 minutes), mais aussi maintenir les systèmes des ventilation en bon état de fonctionnement et ne JAMAIS boucher les entrées et sorties d’air.
  • respecter les consignes d’utilisation des appareils à combustions : il ne faut JAMAIS faire fonctionner les chauffages d’appoint en continu.
  • Les groupes électrogènes doivent impérativement se mettre à l’extérieur des bâtiments.
« Une dizaine d’interventions par an en Haute-Vienne »

En Haute-Vienne le SDIS 87 effectue environ une dizaine d’interventions par an. La dernière remonte au soir du 24 décembre 2018 à Feytiat. Fort heureusement, plus de peur que de mal, car il ne s’agissait que d’une suspicion.

« Un gaz inodore et indétectable »

Le monoxyde de carbone est un gaz asphyxiant indétectable car il est invisible, inodore et non irritant. Il se diffuse très vite dans l’environnement et peut être mortel en moins d’une heure. L’intoxication au monoxyde de carbone se produit après inhalation. Il provoque l’intoxication en se fixant sur les globules rouges (via la respiration et les poumons) et empêche les globules de véhiculer correctement l’oxygène dans l’organisme. Les symptômes sont les Maux de têtes, nausées, vomissement, etc … En cas d’intoxication il faut appeler les urgences en composant le 18 ou le 112.

Interview du commandant : Aurélien SABOURDY (SDIS 87) :

(Crédit photo : SDIS 87)


, , ,

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile