A l’appel de la CGT : La journée de convergence des luttes

5 février 2019 A la une


Pour la journée du mardi 5 février 2019, La CGT a lancé un appel à la grève générale. Cette mobilisation s’inscrit dans la continuité du mouvement des gilets jaunes. En Limousin des rassemblements étaient prévus en Creuse, en Corrèze et en Haute-Vienne. Journée « test » pour le syndicat qui espère « surfer » sur la grogne ambiante contre le gouvernement. A Limoges plusieurs mobilisations ont eu lieu.

L’objectif de la CGT est de faire une journée de grève interprofessionnelle, un grand débat dans la rue, en opposition au Grand débat national lancé par le gouvernement. Les mots d’ordre du jour portent sur la fiscalité et le pouvoir d’achat (augmentation de 20% du SMIC, une réforme de la fiscalité, une TVA allégée sur les produits de première nécessité et le rétablissement de l’ISF).

« 1550 personnes (selon la Police) et 3 000 selon la CGT »

Le rendez-vous était fixé à 10h30 au carrefour Tourny à Limoges. Le cortège s’est ensuite élancé dans les rues du centre-ville en passant par le centre des impôts, le rectorat pour terminer à la préfecture. Selon les chiffres de la Police il y avait 1 550 personnes et 3 000 selon la CGT, pour le cortège du Carrefour Tourny.

Petite nouveauté : le cortège a changé le parcours en passant avenue Garibaldi et en faisant une pause devant le centre des Impôts de la rue Cruveilhier. Dans le cortège du rouge (CGT) mais aussi du Jaune (Gilets Jaunes), aux côtés de salariés, de retraités …

A 11h : Les professeurs ont manifestés devant le rectorat. Selon les chiffres de la Police, ils étaient 230. Ils sont en colères contre la carte scolaire qui ne tient pas compte des réalités du département. Les revendications : La dotation académique nulle cette année oblige à procéder à des fermetures en nombre. Le rural va rendre a nouveau l’essentiel de postes. La situation du remplacement reste problématique. Les RASED restent oubliés. La formation continue reste exsangue. Les parents d’élèves d’écoles menacées de fermeture étaient présents (Ecole de Razès, St Brice, Chateauponsac …)

« Conférence de presse de l’intersyndicale des professeurs des écoles »

L’intersyndicale composée de SNUDI-FO 87, SGEN-CFDT 87, SNUIPP-FSU 87 et du SE-Unsa 87 a décidé d’organiser une conférence de presse, à 14h, devant l’ancienne école de Bellegarde fermée en 2016 (symbole des suppressions de classes en milieu rural). L’objectif : évoquer le mouvement de grève chez les professeurs des écoles en Haute-Vienne.

A 15h :

Une cinquantaine de Gilets Jaunes se sont mobilisés devant le centre de tri de Limoges. En Janvier 2017 la Poste avait annoncée la création d’une plate-forme de préparation et de distribution du courrier/colis. Pour les syndicats la politique de la Poste, basée sur la rentabilité, entraîne la fermeture de centre de tes locaux et le transfert des activités de tri vers des plateformes industrielles de courrier. Conséquence directe : la fermeture du centre de tri à la fin avril. Près de 150 emplois vont être supprimés. En 2016 la réorganisation du travail avait fait disparaître 24 tournées.

Mercredi 6 février 2019 :

A 15h : Les personnels exerçant en SEGPA (Section d’Enseignement Général et Professionnel Adapté) seront devant devant le rectorat. « La rectrice a décidé d’amputer considérablement les moyens alloués à chacune des SEGPA de l’Académie. Cette détérioration est la conséquence de la réforme du collège dont découlent les nouvelles grilles horaires : la circulaire de 2015 impacts négativement les temps d’ateliers ».


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile