32ème journée JeepElite : victoire du CSP contre l’ASVEL ( 78/52 )

6 mai 2018 A la une Limoges CSP Sport


Limoges accueillait l’ASVEL au Palais des Sports dans le money-time de la saison régulière de JeepElite. Un match capital pour l’objectif playoffs du CSP.

A noter la présence du président de l’ASVEL, Tony Parker, dans les tribunes de Beaublanc pour cette rencontre.

Une première mi-temps de haut vol ( 39/27 )

Et c’est Mam Jaiteh qui déclenche la première offensive gagnante pour le CSP. L’intérieur limougeaud se faufile dans la défense et monte tranquillement au cercle. La réplique de l’ASVEL est instantanée, mais William Howard redonne l’avantage aux limougeauds sur un shoot en déséquilibre. La rencontre avance et les défenses reprennent le dessus. Mais les individualités de l’ASVEL se mettent en place petit à petit, et les shoots à longue distance commencent à tomber dans le cercle. Limoges est solide à domicile, les locaux ne perdent pas les pédales malgré les assauts des visiteurs, Jaiteh intercepte la balle, terminant pas un dunk qui soulève Beaublanc. Le matche s’équilibre, et après 5 minutes de jeu, les deux équipes se neutralisent 8/8. Et c’est encore Jaiteh à l’intérieur qui donne une nouvelle impulsion aux blancs : le CSP repasse devant. Comme contre Levallois, l’envie côté Limoges est là, et les drives de Joyce et Morency permettent au CSP d’obtenir des fautes. Limoges enchaîne les bonnes offensives, comme sur cette passe délicieuse de Hayes pour Samuels qui monte au cercle pour déposer le ballon. Au terme d’un premier 1/4 temps très accroché, Limoges est devant 16/14.

L’ASVEL démarre fort ce deuxième 1/4 temps, insistant sur ses arrières pour les shoots derrière la ligne. Le CSP s’en remet à Samuels, qui fait mal dans la peinture adverse. Limoges alterne entre jeu à l’intérieur et jeu à l’extérieur. Beaublanc pousse et Gibson prend la mène pour le CSP, mais c’est Morency qui ajoute deux points supplémentaires sur un double pas parfait. Le ballon circule bien pour Limoges, Samuels se retrouve seul derrière la ligne dans l’axe du panier … c’est dedans ! Magnifique shoot à 3 points de l’intérieur du CSP qui donne 8 points d’avance aux blancs. Et Limoges poursuit son gros travail, Samuels continue à dominer la raquette adverse … Parker demande le temps mort. Mais l’ASVEL n’y est pas, les visiteurs enchaînent les offensives stériles, prenant des shoots compliqués, pendant que la réussite continue de sourire au CSP. La défense de l’ASVEL ne parvient pas à contenir les tentatives de Limoges. L’agressivité est bonne, les systèmes sont respectés … Le CSP prend 16 points d’avance et il reste 3 minutes à jouer dans la première mi-temps. Limoges est bon : offensivement, défensivement, le CSP est dans le vrai, comme contre Levallois. Limoges rentre aux vestiaires avec 12 points d’avance 39/27.

Beaublanc, la forteresse imprenable ( 78/52 )

Le CSP démarre cette deuxième mi-temps de la meilleur des manières : Howard s’essaye derrière la ligne … c’est dedans ! De l’autre côté, l’ASVEL a toujours autant de difficultés à trouver le cercle, et la défense limougeaude est bien en place. Limoges joue un basket parfait depuis le retour des vestiaires, la réussite est totale, presque insolente ! Parker demande le temps mort, le CSP à 19 points d’avance. Mais le mal est profond pour les visiteurs, Parker ne trouve pas les solutions pour remettre son équipe dans le droit chemin et l’envolée blanche continue avec le flotteur de Jaiteh. Le CSP marche sur l’eau dans ce troisième 1/4 temps, s’appuyant sur une défense exceptionnelle. La rencontre s’équilibre, la réussite n’est plus aussi flagrante pour les blancs. Heureusement, l’ASVEL n’en profite pas pour réduire l’écart. Et c’est même le CSP qui reprend qui remet un coup d’accélérateur, par l’intermédiaire de Conklin à 3 points. Samuels, de retour sur le parquet, gagne les rebonds offensifs. On est proche de la perfection dans l’implication pour Limoges. Côté ASVEL les imprécisions sont criantes. Malgré un léger relâchement en fin de 1/4 temps, Limoges prend le large après 30 minutes de jeu 58/35.

Il reste 10 minutes à jouer, et le CSP lâche des fautes à son adversaire en ce début de quatrième 1/4 temps. Et c’est encore une fois l’ogre Samuels qui soulève Beaublanc sur un dunk XXL. Limoges domine cette rencontre de la tête et des épaules, avec la réussite en plus comme sur ce shoot de Hayes qui tourne autour du cercle avant d’être définitivement validé. Côté ASVEL, le pilonnage à 3 points du cercle local continue … Mais comme depuis le début du match, les briques s’enchaînent pour les visiteurs. L’équipe de Tony Parker est fantomatique ce soir. Et ce n’est pas le dunk de Noua qui changera quelque chose à la prestation lamentable d’une équipe du niveau de l’ASVEL. Limoges à 29 points d’avance à 6 minutes de la fin, mais Limoges à encore faim. Un CSP énorme, à l’image d’un Samardo Samuels une nouvelle fois impressionnant ce soir. Il n’y pas de solutions pour les visiteurs, qui multiplient les tentatives individuelles de manière un peu désespérée. Le rythme de la rencontre retombe un peu, et Limoges gère tranquillement son avance. Objectif rempli pour le CSP, et avec la manière grâce à cette victoire impressionnante 78/52 face au roadster de l’ASVEL.

 


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile