31ème journée JeepElite : résumé de la victoire du CSP contre Levallois ( 79/66 )

2 mai 2018 A la une Limoges CSP Sport


On rentre dans le money-time de cette saison régulière pour le CSP qui accueillait ce soir Levallois au Palais des Sports de Beaublanc pour un match décisif dans la course aux playoffs.

Limoges démarrait cette rencontre avec Samardo Samuels en sortie de banc.

Une envie débordante ( 49/37 )

Limoges à la première possession de cette partie. Dru Joyce se retrouve seul dans le corner à 3 points : c’est raté. De l’autre côté Levallois inscrit ses premiers points sur un alley-hoop parfait. L’agressivité limougeaude est bonne, les locaux vont chercher les rebonds offensifs dans la peinture. Malheureusement, l’adresse n’est pas au rendez-vous et le compteur du CSP reste bloqué jusqu’à la deuxième tentative à 3 points de Joyce qui tombe dans le cercle. On sent beaucoup de rythme et d’envie dans ce début de rencontre, Jaiteh va encore prendre un rebond offensif, obtenant la faute dans la foulée. Limoges trouve de bonnes positions, mais le ballon tourne autour du cercle, pendant que Diaw s’illustre déjà à longue distance. Les équipes se répondent coup pour coup et les attaques prennent le dessus sur les défenses comme sur ce drive de William Howard. Dans le camp limougeaud, Dru Joyce fait forte impression en de début de match, inscrivant 8 points en 4 minutes. Le CSP met en place ses systèmes, et c’est Conklin qui conclut un bon mouvement avec un triple parfait. Mais Levallois répond dans la foulée. Limoges resserre sa défense, et les visiteurs commencent à perdre des ballons sous la pression des blancs. Samardo Samuels fait son entrée. Les joueurs limougeauds attaquent le cercle, provoquant des fautes. C’est un bon début de partie du CSP malgré quelques imprécisions aux tirs. Limoges accélère après un bon stop défensif, le contre s’amorce rapidement, Dru Joyce déposant le ballon dans le panier et obtenant la faute supplémentaire. Levallois est dans le dur, l’envie du CSP inhibant complètement les intentions des visiteurs. Samuels va chercher un nouveau rebond défensifs, le système se pose en attaque : Joyce retrouve Samuels. L’intérieur du CSP effectue un move parfait et ajoute deux points au compteur de Limoges. Levallois retrouve un peu de souffle par l’intermédiaire de l’ancien de la maison, Prepelic, qui réussit à convertir un shoot impossible à 10 mètres. A la fin du premier ¼ temps, Limoges mène 32/21.

Et Levallois perd le premier ballon de ce deuxième ¼ temps. Une première imprécision directement exploitée par Limoges : Conklin est dans la raquette, il tente de monter au cercle … antisportive ! Le CSP augmente son avance. Et Limoges poursuit son combat à l’intérieur, passant une nouvelle fois par Samuels, bien dans son match depuis son entrée sur le parquet. Le pourcentage de réussite du CSP est en baisse dans ce début de deuxième ¼ temps, lâchant quelques fautes aux visiteurs. Levallois en profite pour revenir à 8 points de Limoges à 6 minutes de la mi-temps. Milling demande le temps mort. Le CSP connaît un passage à vide, trouvant moins de solutions offensivement. Le rideau défensif limougeaud craque, Levallois est tout proche. C’est Mam Jaiteh qui remet le moteur du CSP en route sur un flotteur au buzzer. Limoges retrouve son élan et Bouteille enchaîne à 3 points. Le ballon va d’un panier à l’autre et Beaublanc pousse : le CSP reprend 8 points d’avance à 3 minutes de la mi-temps. Et le festival Bouteille continue sur un shoot en suspension compliqué qui tombe dedans : les locaux retrouvent l’adresse et la défense du premier ¼ temps. Après un petit passage à vide, Limoges rentre aux vestiaires avec 12 points d’avance.

Une régularité intéressante ( 79/66 )

La deuxième mi-temps démarre sur une tentative manquée de William Howard. Mais comme en première mi-temps, Levallois ne profite pas de l’échec du CSP. Le match reprend une nouvelle fois avec de l’agressivité et de l’envie, notamment par l’intermédiaire de Samuels qui fait beaucoup de bien à son équipe en ce lundi soir. La rencontre s’équilibre, les deux équipes s’observent et les mauvais choix se multiplient des deux côtés. Et c’est Hayes qui redonne l’impulsion à son équipe sur un shoot parfait. Mais contrairement à la première mi-temps, Limoges n’arrive pas à enchaîner, retombant dans des actions trop individualistes. Heureusement pour le CSP, Levallois n’en profite pas, et c’est même Samuels à 3 points qui corse l’addition. Limoges a retrouvé du rythme, Joyce est à la mène, impeccable depuis le début de la rencontre. Et c’est encore lui qui trouve Samuels dans la raquette pour une passe décisive délicieuse qui met l’intérieur limougeaud dans une position parfaite pour terminer le travail. Les limougeauds s’illustrent à tour de rôle : Gibson puis Bouteille redonne 12 points d’avance au CSP. Mais Levallois ne lâche rien, l’écart se stabilise, jusqu’à ce que Beaublanc explose sur une contre-attaque express qui se termine par un shoot parfait à longue distance de Gibson. Il reste 10 minutes à jouer et le CSP mène 67/55.

C’est bien Limoges qui démarre ce quatrième ¼ temps par la meilleure des manières. Après une énorme défense sur Diaw, le CSP récupère le ballon et Bouteille termine le travail de l’autre côté. La défense locale fait mal aux visiteurs, le travail et l’agressivité paye. Limoges est devant, et pourtant Limoges se fait peur. Gibson force une passe, Howard force un shoot … et Levallois en profite pour revenir sous la barre des 10 points. Dru Joyce reprend la mène et Samuels fait son retour sur le parquet pour le money-time. Limoges a besoin de ses hommes forts pour empêcher Levallois de revenir. Hayes cherche Samuels dans la peinture … il essaye de monter au cercle … nouvelle faute sur l’intérieur du CSP, ça fait 2 lancers. A 4 minutes de la fin de la rencontre, Limoges mène 71/58. On rentre dans le money-time, moment que va choisir Levallois pour aller prendre des rebonds offensifs qui font mal à Limoges. La fin de match va être irrespirable ! Et malheureusement, le moment que va choisir le CSP pour lâcher des fautes. Lesca s’essaye à 3 points … Une fois … c’est raté ! Deux fois … c’est raté ! On est déjà de l’autre côté et Kenny Hayes obtient deux lancers très important ! Le premier est raté … Le deuxième est dedans ! Le CSP reprend 10 points d’avance ! Limoges resserre sa défense, et c’est encore Samuels qui récupère un ballon important dans sa raquette. On sent les joueurs de Levallois émoussés, et Prepelic, comme à ses grandes heures limougeaudes, « pète un plomb », donnant une faute antisportive cadeau au CSP. Hayes vient parachever la belle victoire des blancs sur un shoot énorme derrière la ligne sur la tête de Prepelic. Limoges l’emporte 79/66, une victoire importante pour l’objectif playoffs.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile