280 personnes mobilisées pour un exercice de sécurité civile

14 novembre 2019 A la une


Ce jeudi 14 novembre 2019, le préfet de Haute-Vienne a souhaité organiser un exercice de simulation d’acte terroriste impliquant de nombreuses victimes au stade municipal des sports de Beaublanc. L’objectif était de tester les capacités d’intervention des forces de l’ordre, l’évacuation des victimes et toute la chaine de commandement.

Seymour Morsy (préfet de Haute-Vienne) a été clair lors de la conférence de presse « Rien ne laisse présager qu’un acte terroriste va se produire à Limoges mais il faut être prêt car personne ne peut prédire l’avenir. Il faut se rappeler que le 29 mars 1982, un attentat à la bombe avait été perpétré dans un train Capitole, qui assurait la liaison entre Paris et Toulouse, à Ambazac. Attribué à Carlos, il avait causé la mort de 5 personnes et fait 28 blessés ».

Plusieurs services ont été engagés avec la mobilisation de plus de 260 acteurs appelés à intervenir dans ce genre de crise. Les services de Police municipale, la Ville de Limoges, la Direction Départementale de la sécurité publique, le service régional de Police Judiciaire, les sapeurs Pompiers (SDIS), les équipes du SAMU, la délégation militaire de défense, les personnels de l’Agence régionale de santé, la Cellule d’urgence médico-psychologique, la préfecture, la direction des services départementaux de l’Education Nationale, les associations de sécurité civile et des figurants de l’école de Police ont été mobilisés.

Cette exercice avait pour objectif de tester les capacités d’intervention des forces de l’ordre face un acte terroriste, le dispositif d’évacuation des victimes et l’organisation des secours mais aussi toute la chaine de commandement, le centre opérationnel départemental (COD) et la cellule d’information du public mis en place à la préfecture.

Scénario de l’exercice :

Les gardiens du palais des sports de Beaublanc annoncent que des hommes armés attaquent un groupe de lycéens sur le stade d’honneur du parc des sports de la Ville de Limoges. De nombreuses victimes sont a déplorer, tous les services de sécurité et de secours sont mobilisés.

Rappel sur la conduite à tenir en cas d’attaque terroriste :

Cet exercice a été l’occasion de rappeler à tous les conseils de comportement en cas d’attaque terroriste.

S’échapper : localisez le danger pour vous en éloigner, si possible aider les autres à s’échapper. Ne vous exposez pas : alertez les personnes autour de vous et dissuadez les de pénétrer dans les zones de danger.

Si impossible de s’échapper : il faut se cacher, enfermez-vous et barricadez-vous. Eteignez la lumière et coupez le son des appareils, éloignez-vous des ouvertures, allongez-vous au sol. Sinon, abritez-vous derrière un obstacle solide (mur, pilier …), dans tous les cas, coupez la sonnerie et le vibreur de votre téléphone.

Enfin, alerter et obéir aux forces de l’ordre : dès que vous êtes en sécurité, appelez le 17 ou le 112, ne courez pas vers les forces de l’ordre et ne faites aucun mouvement brusque : gardez les mains ouvertes et levées.

(Crédit photo : SDIS 87 et Police Nationale de Limoges)


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile