27 décès sur les routes de la Haute-Vienne pour l’année 2018

29 janvier 2019 A la une


L’année 2018 a été catastrophique sur les routes de Haute-Vienne avec le décès de 27 personnes. Sur l’année 2018, 399 accidents de la route ont été enregistrés sur les routes du département. Les causes sont multiples : vitesse, alcool, inattention, perte de contrôle … 

Malgré une baisse du nombre de blessés hospitalisés, l’année 2018 a été particulièrement meurtrière en Haute-Vienne avec 27 décès. Sur l’année 2018, 399 accidents ont été recensés sur les routes de Haute-Vienne (le même nombre qu’en 2017). Ces accidents ont fait 27 tués, ce qui représente une augmentation de 7 de plus qu’en 2017. Pour les blessés, 469 ont été recensés , soit 36 de moins que l’année précédente. Les blessés hospitalisés sont au nombre de 114 en 2018 contre 141 en 2017.

Selon l’ONISR (Observatoire ministériel de la sécurité routière), 15% des routes sans séparateur central regroupent plus de 50% des tués hors agglomération et hors réseau routier(entre 2006 et 2015). En limousin cela représente 22 axes réputés comme très dangereux.

« L’axe Limoges – Bellac particulièrement meurtrier »

En Haute-Vienne, 49% des tués en une dizaine d’années représentent seulement 11% de la longueur totale des routes sans séparateurs médian. Il s’agit, sans surprise, de la D704 (Limoges / St Yrieix la Perche), de la D901 (Limoges / Eymoutiers), de la D941 (Limoges / Bourganeuf), la D675 (Le Dorat / St Mathieu), la RN147 (Limoges / Bellac), la RN21 (Limoges / Châlus) et la RN145 (Bellac / La Souterraine). Sur ces routes, 78 personnes ont perdu la vie en 9 ans dont 21 sur la RN147 (55km), qui reste la plus meurtrière du département.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile