200 éoliennes prévues dans le département de la Haute-Vienne

25 juin 2019 A la une


Dans le département de la Haute-Vienne, près de 200 éoliennes devraient être installées. Des associations se battent pour contrer leurs implantations en démontrant que l’éolien n’est pas écologique et qu’il cause de nombreuses nuisances. En Haute-Vienne deux associations sont particulièrement investies dans ce combat pour démontrer aux communes les effets négatifs. 

L’association « ALTESS 87 » (Association Limousine pour la défense du Tourisme et de l’Environnement et pour la Sauvegarde des Sites Haut-Limousin) et « Robin des Bois » sont investies dans ce combat. La plupart des associations anti-éoliens de Haute-Vienne se sont réunis en collectif pour mener des actions communes destinées à mieux se faire entendre auprès des pouvoirs publics et politiques. L’association veut créer un effet de masse est canaliser toutes les énergies qui s’opposent au massacre des paysages, au sacrifice des riverains, à la transformation des campagnes en zones industrielles par l’implantation de l’éolien.

« 200 éoliennes dans les prochains mois en Haute-Vienne »

200 éoliennes en Haute-Vienne , c’est l’horizon qui est en train de se construire pour ce territoire. Conséquence : Le patrimoine naturel est sacrifié, des sites emblématiques sont cernés, des investissements touristiques menacés et des chambres d’hôtes déclassés, des élevages décimés, la santé des riverains détruite et l’immobilier dévalorisé. C’est actuellement le Nord de la Haute-Vienne qui concentre, pour le moment, le plus grand nombre de projets. La campagne risque de devenir une vaste zone industrielle. Plusieurs sites emblématiques devraient être impactés.

Pour le collectif, les nuisances sont nombreuses avec des bruits de fond répétitif qui donne l’impression d’avoir un moteur dans la tête avec parfois des sifflements entêtants. Les infrasons produits génèrent acouphènes, maux de têtes, insomnie, nervosité et troubles sensoriels (notamment chez les enfants et les personnes âgées). Les éoliennes de 200m de haut défigurent les paysages et font fuir la faune. Dans les élevages les animaux meurent et avortent sans raison sanitaire, leurs performances sont altérées. Les parcs éoliens déprécient les biens immobiliers autour d’eux.

Pour Vincent Maligne, coordinateur du collectif Robins des Vents 87 et président de ALTESS 87 : « Avec l’éolien il n’y a que des inconvénients et des défauts ! Ce n’est pas une énergie propre, ce n’est pas une énergie renouvelable, c’est polluant et ça amène des nuisances. Si nous ne faisons pas attention, d’ici une dizaine d’années nous aurons un triplement du nombre de mat avec 600 éoliennes ».

Production d’énergie

L’éolien représente 4 ou 5% de l’électricité consommée en France. Energie non pilotable, elle n’existe que selon le bon vouloir du vent. Prioritaire sur le réseau, on l’achète à prix d’or pour la revendre, quand on en a pas l’utilité, sur le marché européen complètement à perte.

Réchauffement climatique

L’éolien nécessite une autre production d’énergie quand il n’y a pas de vent pour satisfaire les besoins. Ce sont en général des centrales thermiques au gaz, qui font l’affaire mais elles émettent du CO2. Le gaz est acheminé par cargo jusqu’a la France, son bilan carbone est catastrophique. Les éoliennes accentuent donc le réchauffement climatique.

Finances Publiques

L’industrie éolienne est complètement subventionnée. Elle est entretenue à coup de milliards d’euros grâce à la taxe CSPE prélevée sur la facture d’électricité. Les machines viennent pour la plupart d’Allemagne dont nous finançons donc l’industrie et l’emploi avec notre soutien à l’éolien.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile