350 jeunes collégiens et lycéens invités au commissariat de Police de Limoges

12 octobre 2017 A la une


Dans le cadre des rencontres de la sécurité intérieure, la Police Nationale a organisée, ce jeudi 12 octobre 2017, une journée portes ouvertes à destination des scolaires. La Police a vu les choses en grand avec la réception de 350 jeunes collégiens et lycéens (180 élèves avec leurs encadrants sur chaque demi journée) qui ont pu découvrir et participer à de nombreux ateliers.

Opération séduction pour la Police Nationale pendant toute la journée. Un seul objectif faire découvrir le fonctionnement du commissariat de Police.

Le matin, six classes des collèges Pierre Donzelot, Auguste Renoir de Limoges et Jean Rebier d’Isle ont été accueillis. L’après-midi, de 13h30 à 17h, six classes des lycées et lycées professionnels Gay Lussac et Jean Monnet et Marcel Pagnol, ainsi que le collège Guy de Maupassant ont assistés aux ateliers.

Les élèves ont assistés aux ateliers relatifs aux thématiques suivantes :

  • le centre d’information et de commandement (gestion des appels 17)
  • la sécurité routière
  • les armes en dotation dans la Police Nationale et leur cadre d’emploi
  • la cybercriminalité
  • la Police Technique et Scientifique (scène de crime)
  • les conduites addictives et conduites à risques

A l’issue des ateliers, l’unité cynophile de la Police Nationale a effectuée une démonstration canine.

En Haute-Vienne, les acteurs de la sécurité proposent de venir le dimanche 15 octobre, à partir de 15h sur l’esplanade de Beaublanc à Limoges. Ils clôtureront les rencontres de la sécurité en parrainant le match de basket opposant le Limoges CSP à Strasbourg.

Les rencontres de la sécurité, c’est un rendez-vous annuel donné à l’ensemble des Français par ceux qui veillent à leur sécurité. Du 11 au 15 octobre, policiers, gendarmes, sapeurs-pompiers, militaires, bénévoles des associations de protection civile, agents des préfectures, de la sécurité routière et de l’Éducation nationale parlent de leur métier, de leurs missions et engagent le dialogue avec la population.

Raphael le Méhauté, le préfet de la Haute-Vienne, est venu à la rencontre des jeunes pour leur expliquer l’importance des services de secours et surtout pour rappeler que la sécurité était l’affaire de tous.


Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée;Les champs obligatoires sont marqués par une étoile